À propos

Voyons voir… Cinq… Six peut-être… Je ne sais plus… Vous m’excuserez mais avec le temps, on a tendance à laisser filer les détails les moins importants. On va donc dire que c’est mon Xième blog, comme ça on ne pourra pas m’accuser de mensonge. Et là, vous vous demandez sûrement : « Pourquoi un blog ? Pourquoi un de plus ? Pourquoi maintenant ? »

Holà ! On se calme, on se calme. D’abord, vous n’êtes pas de la police que je sache, et ensuite, je fais bien ce que je veux. Mais vous avez de la chance, je suis de bonne humeur, je vais donc vous répondre.

Pourquoi un blog ? Parce que c’est selon moi la meilleure forme actuelle pour pouvoir s’exprimer librement et sans contrainte, de façon construite, intelligente et intelligible. Et comme je l’ai toujours dit, c’est surtout la meilleure façon de dire « Merde » au monde, sans que le monde ne vous retourne une droite.

Pourquoi un de plus ? Parce que j’ai systématiquement effacé tous mes blogs lorsque je les ai arrêté. Ce n’est pas mon habitude de détruire ce que j’écris, mais cela a été a chaque fois une façon de tourner la page. Pour le coup je devrais même dire de la déchirer et de la jeter à la poubelle, mais vous avez compris. Et puis de toute manière, comme à peu près n’importe quelle personne créative, je déteste toujours ce que j’ai fait avant (à quelques exceptions près). Un nouveau départ était donc inévitable.

En enfin, pourquoi maintenant ? Mon blog précédent commence à remonter (quatre ou cinq ans) et j’ai été pas mal occupé depuis. Il faut bien avouer que changer complètement de vie est une occupation à plein temps. Mais après ces années chaotiques, je commence depuis quelques mois à retrouver une certaine stabilité à différents niveaux. Du coup mon envie de partager avec d’autres mes coups de cœur, coups de gueule, mes passions, mes espoirs, mes désillusions, mon engouement, mes angoisses… est revenue. Si j’ai compensé cela grâce au forum des Iris jusqu’ici (merci à eux s’il y en a qui passent par là), je pense qu’ils devaient commencer à en avoir un peu marre de me voir phagocyter ainsi l’endroit. Il était donc urgent que je me trouve un coin à moi.

Voilà, je crois qu’on a fait à peu près le tour de ma présence ici. Vous savez donc à peu près ce qui vous attend et pourquoi. Je vous donne donc rendez-vous au prochain billet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s