Doktor Avalanche – Brasserie des Halles – Bordeaux – 14/12/2017

Si je prends la peine de passer au travers des toiles d’araignées qui traînent un peu partout sur le blog, vous vous doutez bien que ce n’est pas pour rien. Mais qu’est-ce qui peut bien valoir que je sorte d’un silence de plus d’un an et demi ?

Au fond, c’est quoi la Musique ? Qu’est-ce qui la définit ? Rassurez vous je ne vais sûrement pas me risquer à une réponse maintenant. Déjà parce que je ne suis pas sûr qu’il y ait une réponse absolue à cette question. De mon point de vue, elle est à géométrie variable selon votre culture, vos connaissances, vos goûts… Bref, il y a trop de paramètres pour asséner une vérité unique dans ce domaine.

Et pourtant, pour peu que vous fassiez partie, comme moi, des gens qui s’intéressent réellement à cet art (sous entendu, autrement que pour combler un vide sonore quand vous faites autre chose) je suis certain qu’il vous est arrivé au moins une fois de vous dire : « Ça, c’est de la Musique ! ». Parce qu’à cet instant précis, vous avez eu l’impression de toucher du doigt (ou plutôt de l’oreille, mais vous m’avez compris) ce truc indéfinissable, cette chose impalpable qui fait la différence. Ce qui sépare la Musique de la musique.

Et quand j’y pense, je me dis que c’est sans doute ça qui explique mon côté boulimique dans le domaine. Je me fais un devoir d’écouter tout ce que les gens que je connais me conseillent, en plus des nombreuses découvertes que je fais de mon côté. C’est la recherche frénétique de ce Graal qui nourrit le feu de ma passion.

Tout cela nous amène à ce jeudi 14 décembre 2017, dans une grande cave en pierre d’une brasserie de Bordeaux. À cette longue soirée commencée vers 20h30 et terminée vers 1h30 durant laquelle j’ai enchaîné 4 sets live de 4 groupes différents.

Honnêtement, sur les trois premiers, je n’ai pas grand chose à dire. Ce n’était pas mauvais, ça se laissait écouter et c’était sympa pour passer la soirée. Que ce soit Brame avec ses (trop) longues compos qui vous transportait dans un univers désertique post apo, MyBodyHorse, le One Man Band survitaminé, ou bien Sheriff Mouloud y el Zorro, le duo au son rock new-yorkais, ils m’ont tous parus sympatiques, tous savaient jouer de leur instrument avec plus ou moins de technique et d’inventivité. Mais ce n’était que de la musique.

Et puis, un peu après minuit, est arrivé Doktor Avalanche. Et là tout d’un coup, un sourire est apparu sur mon visage et ne m’a pas lâché durant tout le temps où ils ont joué. Au départ je n’arrivais pas à expliquer d’où cela venait. Je ne suis pas du genre à me balader toutes dents dehors dans la vie de tous les jours. Mais là, impossible de me débarrasser de cette banane.

Ils n’officient pourtant pas dans un genre que j’écoute habituellement, le set n’était pas parfait (batteur fatigué, pédale de guitare qui se débranche, chanteur qui manque de tomber par terre, bassiste au son aléatoire…), le gros du public avait déjà plié les gaules… Et j’étais là, adossé à mon pilier, tout sourire et prenant mon pied comme rarement (en terme de musique évidemment, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, merci). Parce là, devant moi, trois musiciens et un chanteur s’éclataient. Ils jouaient, dans tous les sens que vous pouvez imaginer au terme. Quatre mecs qui avaient juste envie de partager un truc avec les gens qui étaient là. Un groupe qui, pendant un peu moins d’une heure, nous a fait sentir que cette cave était trop petite pour son énergie, sa générosité et son talent. Un groupe qui a fait la Musique.

Cet article a été publié dans Chronique Musique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s