TRACES – Les 7 Doigts de la Main

TRACESJe ne suis pas un grand fan de cirque. Pas par goût ou par choix, simplement par méconnaissance. Je n’ai en tête de cet art que l’imagerie d’Épinal que tout le monde connait avec son chapiteau, ses clowns, son monsieur loyal et ses animaux. Je sais qu’il existe bien d’autres choses derrière (Le Cirque du Soleil ou Zingaro en sont de parfaits exemples), mais je n’ai jamais eu l’occasion ou la motivation nécessaire pour m’y pencher sérieusement. Ma récente escapade à Paris a été l’occasion de corriger cela.

Les 7 Doigts de la Main est une compagnie créée il y a 14 ans notamment par d’anciens pensionnaires du Cirque du Soleil dans l’optique de revenir à des représentations à l’échelle plus humaine (leur ancien employeur étant connu pour ses énormes spectacles). De renommée mondiale, ils ont aujourd’hui plusieurs spectacles différents qui tournent en même temps notamment aux USA, au Canada et en France.

TRACES a été créé en 2006 et a déjà drainé plus d’un million de spectateurs à travers le monde mais lorsqu’on m’a proposé d’y aller, j’ai bien été obligé d’admettre que je ne savais absolument pas de quoi il s’agissait. On m’a donc soumis cette vidéo pour me faire une idée :

 Il ne m’a fallu que quelques secondes pour donner mon accord. Pourquoi ? Simplement parce que des gens qui utilisent Touched de VAST dans leur spectacle ne peuvent pas être de mauvais bougres. C’est donc avec beaucoup de curiosité que je me suis rendu au théatre Bobino.

TRACES 02

Le risque avec les spectacles de cirque, c’est de se retrouver avec des enchaînements de performances sans lien les unes avec les autres, sans aucun liant, et donc que votre attention soit complètement tributaire de votre attrait pour le type de numéro qui se déroule sous vos yeux. TRACES évite entièrement cet écueil. Pourtant la trame narrative n’est qu’à peine suggérée, mais l’ambiance et le décor apporte ce plus nécessaire pour transformer une compilation en véritable spectacle captivant de bout en bout.

Mélange foisonnant d’acrobatie, de musique, de chant, d’équilibre, de danse, de dessin, TRACES est parcouru tout du long par l’humour et la poésie. Chacun des sept artistes, que l’on identifie très rapidement grâce à une présentation très drôle au début,  apporte sa patte à un tout constamment mis en avant. Les numéros solo alternent donc avec les numéros de groupe où la synchronisation impeccable donne lieu a de véritables prouesses. C’est d’ailleurs ce qui m’a le plus marqué dans le spectacle : à quel point la technique se retrouve transcendée par l’habillage. Le choix des musiques est tout simplement excellent et varié, chacune d’entre elle accompagnant à la perfection le numéro qu’elle illustre.

TRACES 01

J’ai beaucoup apprécié également que tout cela reste relativement ancré dans la réalité et ne bascule jamais dans l’imaginaire complet. L’utilisation d’objets du quotidien (un fauteuil, un ballon de basket, des chaises, des skateboards…) dans les numéros y est pour beaucoup et permet au spectateur de s’immerger totalement et de ne pas avoir cette sorte de distance face à des performances un peu trop intimidantes aux ambiances abstraites.

TRACES 03

Pour être honnête, je ne m’attendais pas à passer un aussi bon moment. Mais la soirée a été un véritablement enchantement et je ne saurais que trop vous conseiller d’aller voir TRACES si vous en avez l’occasion. Ils sont encore jusqu’à fin avril à Paris donc profitez-en !

Cet article a été publié dans Chronique Culture. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s