Pays de cons

Depuis dimanche soir, je cherche le meilleur moyen d’exprimer ce que je ressens face aux résultats des régionales.

J’ai réfléchi  à un long texte argumenté à base de sociologie et d’exemples détaillés, et puis je me suis rappelé que ça ne servirait à rien. Je n’aurais convaincu que des gens déjà acquis à ma cause. Je vais donc me contenter de vous faire partager cette fine analyse des millions de crétins qui pensent encore que le fascisme est le remède à tous leur maux et qui ne sont pas foutus d’ouvrir un bouquin d’Histoire pour voir où cela a mené tous ceux qui ont choisi cette voix. Ça date de 2003, mais vous allez voir, ça n’a pas pris une ride. Malheureusement.

Sans plus attendre, laissons la parole à un électeur du FN :

Pays de cons…

Ça règle rien, mais ça fait du bien. Et pour pas rester là-dessus, un petit coup de Béru avant de partir :

 

Cet article a été publié dans Humeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s