Life is Strange – DONTNOD

Life is StrangeNeuf mois. Neuf putain de mois. C’est le temps qu’il aura a fallu à DONTNOD pour sortir les cinq épisodes de Life is Strange. Neuf mois plein de suspens, de surprises, de rires, de tristesse… Hé bien vous savez quoi ? Si on me permettait d’effacer le jeu de ma mémoire et de pouvoir le refaire mais en dix huit mois, hé bien je signerais tout de suite.

Je ne reviendrai pas sur ce qu’est Life is Strange. J’avais déjà fait une première chronique sur un autre site après deux épisodes, et je n’aime pas me répéter. Si vous ne savez pas du tout de quoi il s’agit, vous pouvez regarder la vidéo qui suit qui résume grossièrement de quoi il est question:

 Mais par contre je tiens à hurler mon amour à DONTNOD et à les remercier pour cette petite merveille qu’est Life is Strange. Brillamment écrit de bout en bout, tour à tour prenant, attachant, sombre, mélancolique, drôle, effrayant…, les scénariste ont réussi à donner vie à Max et Chloé de manière bluffante.

Il faut d’ailleurs saluer les deux doubleuses, Hannah Tell pour Maxine et Ashly Burch pour Chloé, qui sont pour beaucoup dans la relation étroite que le joueur bâti avec les deux personnages principaux. Elles sont toutes les deux impeccables et c’est vraiment injuste qu’elles ne soient pas plus souvent citées dans les différents tests que j’ai pu lire. Les deux scènes les plus poignantes du jeu doivent tout à l’interprétation des deux actrices. Donc un grand bravo à elles !

Ashly and Hannah

Le débat sur la question « le jeu vidéo est-il est art ? » agite beaucoup le milieu depuis quelques années. Personnellement, je pense que non (j’y reviendrais dans un post ultérieur), mais par contre je fais partie des gens qui pensent qu’un jeu peut (et doit !) vous faire ressentir des émotions profondes et complexes. La plupart (en tout cas ceux qui se vendent) se contentent malheureusement de flatter les bas instincts humains. Pas Life is Strange, qui se permet d’aborder des sujets aussi difficiles que le suicide, la maltraitance à l’école, la mort d’un proche ou l’euthanasie de manière délicate, intelligente et parfaitement justifiée dans le scénario.

Alors bien sûr le jeu à quelques défauts. Notamment un ou deux passages un peu trop en décalage avec le  reste du jeu parce que DONTNOD a eu peur qu’on reproche à leur jeu de ne pas en être un. Ou bien la première partie du dernier épisode, un peu trop mécanique à vouloir absolument répondre à toutes les questions. Mais dans l’ensemble, ça reste un très grand jeu.

D’ailleurs, si vous ne devez en acheter qu’un à Noël, cela ne peut-être que celui là. Et par pitié, ne le piratez pas ! La saison complète ne coûte qu’une vingtaine d’euros et il y aura sans doute une promo sur Steam pour les soldes. Et il ne s’agit pas ici de morale, simplement d’aider et d’encourager les gens qui font des choses différentes et qui les font très bien. Donnez votre argent aux gens qui le méritent.

Cet article, publié dans Chronique Jeux Vidéo, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s