Mysterium – O. Nevskiy & O. Sidorenko

Boite MysteriumIl est enfin là ! Le nouveau Libellud vient de sortir à l’occasion du Salon d’Essen (un des plus gros salon du jeu de société ouvert au public). L’éditeur des excellents Dixit, Loony Quest ou Lords of Xidit, réputé pour ses excellentes mécaniques du jeu et son travail d’orfèvre sur les illustrations, revient avec un jeu dans la droite ligne de ses prédécesseurs.

L’action prend place en Écosse, au début du XXième siècle. Conrad McDowell est bien embêté parce qu’un fantôme se promène dans les murs du manoir familial. En faisant quelques recherches, il découvre que quarante ans auparavant, un valet y a été assassiné lors d’une grande réception. Pour permettre au spectre de reposer en paix, le riche propriétaire va demander a des amis du monde entier, versés dans les arts divinatoires, de l’aider à découvrir le coupable et le modus operandi du crime.

Mediums

Les Médiums

Mysterium est un jeu coopératif asymétrique. L’un des joueurs interprétera le fantôme tandis que les autres seront les médiums. Dans un premier temps, il faudra établir une liste de suspects puis, en fin de partie, désigner le coupable. Le problème vient du fait que le joueur fantôme ne peut communiquer avec les joueurs médiums que par des flashes visuels représentés en jeu par des cartes illustrées.

Lorsque l’on installe le plateau, on pose au centre la table plusieurs cartes personnages, lieux et armes, et le fantôme attribue aléatoirement et en secret une carte de chaque type à chacun des joueurs médiums. Quand c’est fait, le jeu proprement dit commence.

Plateau Mysterium

Le plateau installé

A chaque tour (sur un maximum de sept), le fantôme (qui n’a donc pas le droit de parler), va utiliser ses cartes visions pour essayer de faire devenir à chaque médium qu’elle est la combinaison suspect/lieu/arme qui lui correspond. Évidemment, les cartes visions n’ont pas de rapport direct avec ce que recherche les mediums. Ça va donc être au fantôme de bien les choisir pour essayer de se faire comprendre. Une fois la distribution terminée, les médiums ont deux minutes pour désigner le suspect, le lieu ou l’arme qui lui semble être le bon. Lorsque le sablier est arrivé à son terme, le fantôme doit taper sur la table (un coup pour oui, deux coups pour non) afin d’indiquer si les mediums se sont trompés ou ont vu juste. Si au bout des sept tours, tous les médiums n’ont pas trouvé leur combinaison complète, la partie est perdue. Dans le cas contraire, le fantôme envoie une dernière vision commune pour désigner le coupable. A charge des médiums de l’identifier, sachant que plus ils auront été performant dans la phase précédente, plus ils auront le droit à une vision finale étoffée.

Suspect Lieu Arme

Une combinaison suspect / lieu / arme

Si le principe est au fond très simple et peut facilement être résumé en deux mots (Cluedo et Dixit), le jeu peut vite devenir difficile lorsque les cartes visions n’évoquent en aucune manière le personnage, le lieu ou l’arme que vous voulez faire deviner. Il va donc falloir une bonne entente et une bonne compréhension entre les médiums et le fantôme pour avancer. C’est là tout le sel du jeu qui demande des trésors d’ingéniosité et d’associations d’idées, mais que le fantôme est parfois le seul à comprendre.

Cartes Visions

Trois exemples de cartes visions

Le travail sur les illustrations est absolument titanesque. Les cartes visions sont très proches des cartes de Dixit (les dernières extensions de Dixit peuvent d’ailleurs être utilisées pour augmenter le pool de cartes visions), avec ce côté poétique et surréaliste si caractéristique, mais fourmillent de détails pour vous permettre de leur faire tout de même dire des choses bien concrètes.

Le matériel fournit, comme toujours chez Libellud, est magnifique, d’excellente qualité et prolifique. Et ça n’empêche pas le jeu d’être vendu à un prix relativement bas (on le trouve à un tarif compris entre 36 et 39€). A noter que le jeu comporte d’excellents moyens de moduler la difficulté, ce qui lui permet d’être vraiment accessible à tous. Il n’y donc franchement pas de raison que vous vous priviez de Mysterium. Par contre, ne traînez pas trop pour l’acheter s’il vous intéresse parce qu’il commence à être en rupture dans certaines boutiques et qu’il faudra sans doute attendre le début de l’année prochaine pour voir arriver la seconde impression.

Si vous voulez en savoir un peu plus avant de vous lancer, vous avez plusieurs vidéos sur Tric Trac (explication de règles en détail, une partie et même une discussion sur le développement du jeu).

Cet article a été publié dans Chronique Jeux de Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s