Maze Runner – The Scorch Trials – Wes Ball

The Scorch Trials

Maze Runner (Le Labyrinthe en VF) fait parti de mes excellentes surprises de l’année dernière. J’avais vu la bande-annonce un petit mois avant sa sortie et, même si le point de départ me plaisait beaucoup, je n’en attendais pas grand chose, si ce n’est un film de SF pour ado comme on en voit beaucoup trop ces derniers temps, avec leur lot de jeunes acteurs choisis pour leur physique et de romances mièvres et idiotes.

Mais il s’est avéré que ce n’était pas du tout le cas. Film d’action au suspense haletant et au scénario agréable à suivre, sans énorme incohérence et bien ficelé, Maze Runner m’a fait passé un excellent moment. Et même s’il se finissait un peu en queue de poisson, trilogie oblige, le tout se tenait parfaitement tout seul. J’étais d’ailleurs un peu circonspect sur la suite vu que (Spoiler Alert ! mais franchement si vous lisez la critique d’une suite sans avoir vu le précédant, vous cherchez un peu les ennuis…) on allait perdre le huis clos et le principe même du labyrinthe.

C’est donc avec un mélange de curiosité et de crainte que je suis allé voir The Scorch Trials (Terres Brûlées en VF). Et une fois de plus j’en suis sorti ravi.

L’histoire reprend exactement là où elle s’était arrêtée (re spoiler alert !). Thomas, Theresa et tous les survivants du labyrinthe, sauvés par des personnes dont ils ignorent tout, sont transportés dans un grand complexe où ils sont à l’abri du Flare Virus et des Cranks. Sur place ils rencontrent d’autres groupes qui se trouvaient eux aussi dans un labyrinthe et qui viennent également d’être libérés. Mais alors que tous attendent patiemment d’être transférés dans un endroit pour commencer une nouvelle vie, il va rapidement apparaître que ceux qui les ont libéré ne sont pas ce qu’ils prétendent.

La grande qualité de ce Scorch Trials, est d’avoir réussi à se renouveler tout en gardant une unité. Je suppose qu’on le doit en partie aux livres d’origine, mais le film le transpose parfaitement. Le fait de quitter la labyrinthe est finalement une excellente chose. Passant d’un univers confiné aux immenses étendues désertiques et citadines apocalyptiques, le film évite avec brio la redite tout en approfondissant son univers et en lui donnant de plus en plus de corps et d’enjeux.

maze-runner-scorch-trialsVisuellement le film est un cran au dessus de son grand-frère. Même si j’aimais déjà beaucoup la direction artistique du labyrinthe, c’est sans commune mesure avec les superbes paysages brillamment capturés par le réalisateur. J’ai également trouvé la lumière vraiment sublime tout du long. Le design des créatures est également intéressant, mais c’était déjà le cas dans le premier.

Côté acteurs, pas grand chose à redire. Le groupe des anciens est toujours solide (à part peut-être le héros qui a un peu tendance à tirer vers le tête-à-claque, alors qu’il avait réussi à l’éviter auparavant) et les nouveaux se fondent parfaitement à l’ensemble.

The-Gladers-group-in-The-Scorch-Trials

Côté scénario, on reste dans la même veine que le premier, à savoir du bien construit. On perd un peu en originalité évidemment, mais c’est du travail bien fait, sans gros défaut ou incohérence, ce qui est déjà énorme pour un produit aussi calibré. Comme à la fin du précédent, j’ai un peu peur pour la suite. Mais ils m’ont déjà prouvé que j’avais tord, j’espère donc qu’il en sera de même l’année prochaine.

Avant de conclure, un petit mot sur la musique. Elle m’avait laissé de marbre dans le premier opus mais là j’avoue qu’elle m’a tapé dans l’oreille. L’environnement lui en donnant la possibilité, elle a énormément gagné en ampleur et rythme très bien les scènes d’actions.

Pour résumer, si vous avez vu et apprécié le premier, vous pouvez y aller les yeux fermés, vous en aurez pour votre argent. Et si vous ne connaissez pas du tout la franchise, donnez lui sa chance en regardant le premier en vidéo, franchement vous ne le regretterez pas.

Cet article, publié dans Chronique Cinéma, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s