This is Where I Leave You – Shawn Levy

This is Where I Leave You

Il existe au cinéma une catégorie de films qu’on appelle des « films d’acteurs ». Le principe est assez simple : vous prenez un scénario classique (pour ne pas dire rabâché), un réalisateur qui sait à peu près ce qu’il fait, et surtout, vous le farcissez de très bons, voire d’excellents, acteurs. This is Where I Leave You est de ceux là.

Tout commence avec Judd. Producteur de radio à succès, il a la mauvaise surprise de trouver l’animateur de son émission au lit avec sa femme. Dévasté, il va reprendre un coup sur la tête un mois plus tard en apprenant le décès de son père. Il retourne donc dans la petite ville où il a grandi pour l’enterrement, et y retrouve ses trois frères et sœur ainsi que sa mère. Cette dernière leur annonce rapidement que, selon les vœux  du défunt, ils devront tous respecter la tradition juive de Shiv’ah, à savoir rester ensemble durant sept jours pour recevoir les gens qui le souhaitent et partager avec eux des souvenirs liés au défunt. Malheureusement la fratrie ne s’entend pas forcément très bien et ces sept jours vont être l’occasion de régler des comptes.

Comme prévu, le scénario n’est pas franchement original. Un décès prétexte à une réunion de famille, on a vu ça cent fois. Mais tout comme l’originalité n’est pas nécessairement gage de qualité, le classicisme n’est pas forcément une marque de médiocrité. Et cela grâce aux acteurs. Il faut dire que la brochette est assez impressionnante, mais si certains d’entre eux sont plus connus aux US que chez nous. Et même si les noms ne vont parlent pas, il vous suffit de regarder l’affiche pour vous dire « Tiens, je l’ai déjà vu quelque part lui ! Et lui aussi ! Ah tiens celui-à également ! ». Et chacun d’eux incarne avec conviction un membre de cette famille (ou une personne qui en est proche).

This is Where I Leave You est vraiment une très bonne comédie dramatique dans le sens où il arrive avec brio à vous faire rire aux éclats puis à vous serrer le coeur dans l’instant qui suit. Et dès le générique terminé, vous n’aurez qu’une envie : décrocher votre téléphone pour appeler un proche pour lui dire tout le bien que vous pensez de lui. Parce que le film appartient à cette catégorie de long-métrages qui, s’ils ne vous apportent rien en terme de cinéphilie, vous font longtemps réfléchir sur vous-même et sur vos relations avec les autres.

Donc, pendant une des prochaines soirées d’automne, fraîche et pluvieuse, qui s’annoncent, prévoyez une couette, un bon café ou un bon chocolat chaud et regardez This is Where I Leave You et vous serez certain de passer un bon moment.

Cet article, publié dans Chronique Cinéma, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s