Il faut qu’on parle…

Je  vous vois, vous savez ? Vous là ! Oui vous qui me lisez, je sais que vous êtes là. N’essayez pas de vous cacher, vous laissez des traces partout ! Et encore une fois vous alliez partir comme un voleur n’est-ce pas ? Vous croyez que je n’ai pas repéré votre manège ? Vous venez ici discrètement, vous lisez ce que j’écris puis vous retournez à vos occupations. Sans rien dire. Hé bien sachez le, vous me faites énormément de peine.

J’ai accès à pas mal de statistiques grâce à l’interface de WordPress (la plateforme qui héberge ce blog). Je sais combien de personnes uniques viennent chaque jour, je sais quel lien elles ont utilisé ou quelle recherche elles ont effectués sur Google pour atterrir ici. Je n’ai par contre aucune idée précise de qui passe ici, à part une ou deux personnes qui m’ont dit ou fait comprendre qu’il leur arrivait de venir jeter un oeil. Mais que je vous connaisse ou pas, il faut que vous compreniez bien que venir ici et ne jamais me donner de retour, c’est extrêmement blessant.

Quand quelqu’un peint, chante, joue de la musique, dessine, fait un film ou, dans le cas qui nous occupe ici, écrit, il s’exprime. Que son message soit important ou non, que ce soit drôle ou sérieux, il a quelque chose à dire. Vous pouvez être d’accord ou pas avec lui, trouver son travail bon ou mauvais, peu importe, il vous parle. Normalement, la moindre des corrections serait de lui répondre. Même si c’est pour lui dire que vous n’aimez pas ce qu’il fait.

Parce que dans le cas ou vous restez silencieux, cela équivaut à de l’indifférence. Et croyez moi, il n’y a rien de pire pour quelqu’un qui créé. Alors bien sûr, certains pourraient m’objecter que s’ils viennent plus ou moins régulièrement ici, c’est forcément qu’ils apprécient un minimum ce que je fais. Ce à quoi je leur répondrai que non, ce n’est pas forcément le cas. Cela pourrait tout à fait être de la curiosité malsaine (mais ce n’est pas votre cas, n’est-ce pas ?). Et puis je vous le répète, je n’ai aucun moyen de savoir qui vient, que ce soit régulièrement ou pas. Donc, pour autant que je sache, cela pourrait parfaitement n’être que des personnes différentes qui sont venues jour après jour depuis l’ouverture.

Alors au fur et mesure que j’écris ce billet, je me rends compte que cela pourrait être interprété comme un appel aux commentaires comme en trouve sur tous ces sites putassiers qui pullulent sur le net. Ce n’est pas le cas. Et j’espère bien ne jamais me retrouver avec des dizaines de commentaires à chaque nouvel article. Ce n’est pas pour rien que j’ai activé l’inscription obligatoire pour commenter. C’est un filtre pour éviter les spams des bots, mais également un moyen de m’assurer que je communique avec des gens qui s’impliquent un minimum dans ce qu’ils lisent.

On pourrait également m’opposer que tout le monde n’a pas forcément le temps de rédiger une critique en bonne et dû forme, ou ne s’en sent pas capable. Je veux bien vous concéder cela. Alors vous savez quoi ? On va mettre un système au point. Quand vous tombez sur un de mes articles qui vous plait vraiment ou au contraire que vous trouvez vraiment mauvais, si vous n’avez pas le temps ou que vous ne pensez pas arriver à expliquer pourquoi, mettez simplement un +1 ou un -1 en commentaire. Je préfèrerais évidemment que vous soyez un peu plus expressif, mais si j’obtiens au moins cela de vous, ce sera déjà bien mieux que d’avoir l’impression de parler depuis une estrade devant une foule qui vous tourne le dos.

Pour terminer, j’aimerai que vous adoptiez cette attitude avec tous les gens dont vous admirez les créations. Dites leur ! Ou au moins faites leur comprendre. Ceux qui sont vraiment passionnés par ce qu’ils créent ne vivent et ne meurent que par le regard des autres. Vous êtes notre raison d’être, ne nous tournez pas le dos.

Cet article a été publié dans Humeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Il faut qu’on parle…

  1. Samuel dit :

    J’aime ton blog ! J’aime ce que tu écris ! Youhou \o/
    Et dès que je vois un truc qui me botte dans le lecteur Worpress, je viens faire un tour =)

    D’ailleurs, plusieurs fois ici j’ai cherché un bouton « J’aime », sans jamais le trouver (oui, j’ai cherché plusieurs fois). Parce que comme tu dis, on a pas toujours le temps/l’envie d’écrire un truc plus important.

    Enfin, je trouve ton dernier paragraphe intéressant: étant quelqu’un de timide et souvent peu enclin à m’exprimer en public sur internet (forum & co), j’essaye néanmoins de temps en temps de « déclarer mon amour » à des trucs que je trouve bien. Du coup, bon advice 🙂

  2. arkanederian dit :

    Plusieurs choses :
    1 – Merci, c’est très gentil
    2 – N’oublie pas de me donner ton RIB
    3 – J’espère que si un article ne te plait pas ou que tu n’es pas d’accord avec moi, tu me le diras avec autant d’enthousiasme. Il ne faut pas avoir peur de me blesser ou que je le prenne mal. Quand on prend la décision de rendre publique ce que l’on créé, on doit accepter toutes les critiques, positives ET négatives. Et de toute façon je suis blindé à ce niveau, tu n’imagines même pas à quel point. Tiens ça me donne une idée d’article.
    4 – Si ça t’a encouragé à exprimer plus souvent ce que tu penses à d’autres auteurs sur le net, alors j’ai atteint mon but, et ça me ravit encore plus que tes compliments.

  3. Marjorie dit :

    Comme tu le sais, moi je déteste tout ce que tu écris :p

  4. arkanederian dit :

    Oui je sais bien que quelqu’un d’aussi méchant que toi ne peut que détester ce que je fais :p

  5. Jérémy dit :

    Moi ça me plais beaucoup ! Ça me plait tellement que ça me donne envie de réécrire mes scénars de jeux de rôle comme je le faisais avant de tous les perdre (aaaah l’informatique !). Et puis généralement c’est à ce moment précis que le générique de prison break se met à jouer dans ma tête « j’ai pas le teeeeeeeeemps, mon espriiiiiiiit est ailleuuuuuuurs » sans avoir vu la série.

    Bref, one of these days.

  6. Clélia dit :

    Moi je te lis très souvent. Parfois tes articles me laissent sans voix donc je sais pas quoi mettre comme commentaire. A l’avenir, je mettrai aussi des mots sur mon silence hihi.

    Continue d’écrire en tout cas, ne t’arrête jamais.

  7. Arkane Derian dit :

    Ce n’est pas prévu dans un avenir proche en tout cas. Et merci beaucoup pour le compliment.

  8. Ping : We need to talk // Il faut qu’on parle | Eiwawar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s